Que faire au Népal ?

20 novembre 2020 Par Marie Serra Non

Situé entre deux nations, l’Inde et la Chine, le Népal est aujourd’hui la destination de plusieurs voyageurs et touristes du monde. Même s’il a connu un tremblement de terre en 2015, la beauté de son paysage, ces hauts lieux touristiques, et la culture de ces habitants ne cessent d’attirer sur lui l’attention du monde et en particulier, celle des amoureux du trekking.

Les plus beaux endroits à visiter au Népal

Le Népal regorge d’une panoplie de merveilles de la nature, telles que les plus hauts sommets que composent la terre, les déserts à haute altitude, les forêts, des parcs et bien d’autres. Voici ici quelques lieux incontournables à ne pas manquer lors de votre séjour au Népal.

Le Katmandou

Le Katmandou est la capitale du Népal. Il regroupe, à lui seul, deux grands temples du pays que sont le temple du Swayambhunath et le temple du Pashupatinath. Le temple de Swayambhunath fait partie des temples bouddhistes les plus anciens érigés au coeur de la ville. Il offre une magnifique vue sur la ville. L’ascension de 365 marches est nécessaire pour parvenir au temple.

Que faire au Népal ?

Contrairement au temple de Swayambhunath se situant en pleine ville, l’on retrouve le temple de Pashupatinath au bord de la grande rivière de Bagmati. Même si l’accès à ce dernier n’est pas permis à tout le monde, il vaut la peine d’y faire un tour. En effet, le temple de Pashupatinath est érigé spécialement pour la vénération de la déesse Shiva. On assiste souvent en ce lieu à l’incinération du corps des habitants.

Le Stupa de Bodnath

Le Stupa de Bodnath fait partie des plus grands temples au monde, avec une hauteur de 40 mètres et 100 mètres de périmètre. Il a été admis au patrimoine UNESCO. C’est l’un des temples bouddhistes les plus fréquentés au Népal. Nombreux sont les pèlerins qui viennent s’adonner à la pratique du Kora en ce lieu spirituel.

La culture népalaise

Le Népal est composé d’une population avec une énorme diversité culturelle. Il se compose d’environ 28 millions d’habitants avec différentes ethnies. On y retrouve les Indo-Népalais et les Tibéto-Népalais. La langue la plus parlée par cette population est le népali. Le Népal est composé, en majeure partie, des hindouistes. Les bouddhistes, quant à eux, sont en faible proportion.

Ainsi, on peut aisément comprendre le nombre élevé de temples existants au Népal. On peut apprécier le respect de la croyance du prochain dont font preuve les habitants du Népal. En effet, il n’est pas rare de voir des bouddhistes prendre part à des cérémonies hindouistes. Cela confirme le climat de paix qui règne entre les croyances. Par ailleurs, ne soyez pas surpris de croiser des vaches se promener dans les villes du Népal et même d’en voir d’autres avec des colliers au cou ! Elles sont sacrées et méritent du respect.

Les treks à ne pas manquer au Népal

Vous ne pouvez pas visiter le Népal sans faire du trekking durant votre séjour. Le trek est l’une des principales raisons qui amènent de nombreuses personnes à fouler le sol du territoire népalais. Voici quelques régions dans lesquels vous devez prévoir faire de randonnée :

La région de l’Everest

Vous y trouverez plusieurs treks qui peuvent vous impressionner. Il s’agit, entre autres, du camp de base de l’Everest, le trek de Gokyo et le Three Passes Trek. Le camp de base d’Everest, par exemple, est le plus connu de tous. Il s’étend sur une distance de 130 km et constitue un mystère aux yeux de plusieurs personnes. Il vous offre la possibilité d’avoir une vue époustouflante sur le monde depuis ses sommets. Pour vous y rendre, vous avez la possibilité d’emprunter plusieurs chemins.

De même, à défaut de vous rendre au camp de base d’Everest, vous pouvez vous promener dans les locaux de Gokyo dont les sommets vont au-delà des 5300 mètres. Néanmoins, notez que la randonnée dans la région de Gokyo est plus difficile que celle du camp de base Everest.

La randonnée la plus difficile de l’Everest est celle du Three Passes Trek. La promenade dans cette forteresse peut durer jusqu’à 20 jours. Ainsi, il ne vaudra pas la peine de vous aventurer dans ce trek si vous n’avez pas le temps nécessaire à y consacrer !

La région de l’Annapurna

La région de l’Annapurna regroupe le circuit des Annapurna, le sanctuaire des Annapurna et le Ghorepani Poon Hill Trekking. Les randonnées dans la région d’Annapurna s’avèrent beaucoup plus intéressantes, car les paysages qu’on y trouve reflètent le côté splendide de la nature d’une large palette. Une promenade dans cette région vous fera également découvrir sa richesse culturelle.

La région de Mustang

Vous découvrirez dans cette région des paysages avec peu de végétation et quelques traces de neiges blanches qui y sont restées pour toujours ! Vous ne manquerez pas d’observer les habitants qui ont conservé, dès lors, leur hospitalité et leurs traditions.